Ouvrir un magasin de vélos à Montréal

Quand nous avons décidé d’ouvrir un magasin de vélos à Montréal, nous ne savions pas par où commencer. Trouver des pièces de vélos ou un local, comment faire ? Depuis que mon associé et moi avons ouvert Rebicycle il y a deux ans, nous avons appris des choses. Voici quelques astuces que nous voulons partager avec les futurs propriétaires de magasins de vélos :

1) Déterminez votre cible.

La première étape d’un projet tel que celui-ci est de déterminer à qui vous allez vendre. Les cyclistes de course ou les cyclistes de montagne ? Les cyclistes occasionnels ou les cyclistes assidus ? Le meilleur moyen de définir votre cible est d’abord de définir votre expertise, plutôt que de réfléchir à ce qui vous rapportera plus. Si vous définissez le coeur de votre commerce, il se développera de façon organique. Après cette première phase de développement, vous pourrez engager des experts et viser d’autres cibles.

2) Sachez exactement quels produits et services vous voulez fournir.

Les magasins de vélos les plus populaires sont rarement ceux qui proposent un service trop générique. Après avoir déterminé votre cible, vous devez donc définir les produits et services que vous allez offrir. Voulez-vous vendre des vélos spécialisés ou des vélos de milieu de gamme ? Serez-vous équipé pour des modifications élaborées ou seulement pour des réparations simples ? Ces questions sont cruciales et déterminantes pour bien vous positionner lorsque vous ouvrirez votre commerce.

3) Trouvez un bon distributeur.

Une fois que vous savez ce que vous voulez vendre, il est temps de choisir un distributeur.  Si vous débutez dans le milieu, il sera sûrement difficile d’obtenir tout à crédit. Attendez-vous à devoir tout payer immédiatement au début (une fois quelques commandes passées, vous pourrez négocier). Quand vous aurez solidifié votre première relation avec un fournisseur, vous pourrez commencer à contacter d’autres fournisseurs. Avoir une bonne relation établie vous donnera de la crédibilité auprès des autres fournisseurs.

4) Trouvez le bon emplacement.

Maintenant que vous avez déterminé votre clientèle cible et vos produits, il est temps de trouver un emplacement. Lorsque vous recherchez un lieu ou établir votre commerce, il sera important de prendre en compte les clients, les produits et les services que vous visez. Par exemple, il n’est peut-être pas idéal d’être au centre-ville si vous comptez vous spécialiser dans les vélos de montagne. En même temps, vous voudrez quand même être dans une rue où il y a du passage. L’emplacement que vous choisissez doit correspondre à la façon dont vous comptez gérer votre commerce.

5) Investissez dans l’organisation de la boutique.

La façon dont vous organisez votre boutique ne doit pas être sous-estimée. Elle joue un rôle majeur dans le succès de votre magasin. Avec autant de pièces et de stations de réparation et d’exposition, le moindre recoin de votre boutique compte. Les meilleurs magasins de vélos sont les mieux organisés. Assurez-vous que votre inventaire est géré le plus efficacement possible. Quant à votre atelier, ne faites pas de compromis. Vous avez besoin d’espace pour faire les choses efficacement de tous les outils pour faire les choses correctement.

6) Utilisez un système de point de vente (POS).  

Pour être totalement transparent, sachez que je travaille chez Lightspeed. Pour mon commerce, j’utilise leur système de point de vente pour magasins de vélos. Avec la possibilité de créer des bons de travail, d’enregistrer des rendez-vous (avec une intégration qui se connecte au réseau social de mon choix) et commander des pièces directement sur le point de vente, j’ai gagné beaucoup de temps. Nous avons essayé de tout écrire sur papier au début… Si vous y pensiez, je vous conseille d’oublier.  

Guide d’achat de point de vente

9 questions à se poser avant d’acheter un nouveau point de vente.

7) Assurez-vous d’avoir une super équipe.

Lorsque vous constituez votre équipe, la clé est de trouver des gens qui correspondent à votre commerce. Cette personne peut-elle faire évoluer ses missions ? Pratique-t-elle le vélo comme les clients que vous espérez attirer ? Ce sont les questions que vous devez vous poser avant d’engager quelqu’un. Il ne faut pas oublier que l’industrie du vélo est extrêmement compétitive.  Il est difficile d’avoir une bonne équipe et parfois, payer vos employés un plus que les autres magasins pourra les faire rester. Avoir les meilleurs talents à vos côtés en vaut la peine. Les clients bien servis reviendront et vos profits augmenteront.

8) Traitez vos clients comme s’ils allaient le rester pour toujours.

Soyons honnêtes, si vous voulez ouvrir un magasin de vélo, vous ne courrez pas après la richesse. Les marges de profit sur les vélos et les pièces sont très basses et vous allez avoir beaucoup de compétition. Cela ne veut pas dire que vous ne ferez pas de profits. L’important est de traiter vos clients comme s’ils allaient le rester pour toujours. Faites tout ce que vous pouvez pour les satisfaire à 100 %.

9) Connaissez vos limites.

Le plus important avant d’ouvrir un magasin de vélo est de connaitre vos limites. Sachez ce que vous êtes capable de faire et n’essayez pas d’en faire trop. Si vous n’êtes pas sûr de pouvoir faire quelque chose ou que vous n’avez pas les ressources, ne le faites pas. La dernière chose que vous voulez, c’est vous engager à faire quelque chose que vous ne pourrez pas faire au final.

Une fois que vous avez défini votre champ de compétences, vous pourrez trouver des personnes avec les compétences qu’il vous manque pour vous aider. Avec les bons outils et la bonne équipe, vous irez loin. Très loin.

Alexandre Therrien, propriétaire de la boutique de vélos Montréalaise Rebicycle.