4 craintes qu'ont les detaillants montréalais face à la vente en ligne

Malgré les nombreux avantages au e-commerce, certains commerçants montréalais sont toujours hésitants de commencer à vendre en ligne; et nous savons pourquoi ! Voici les 4 craintes les plus populaires au sujet du e-commerce et comment Lightspeed vous donne toutes les solutions.

 

1. Je n’ai pas le budget pour lancer mon commerce en ligne.

Votre plancher de ventes n’a plus de secret à vous cacher. Vous être maître dans l’art d’accueillir vos clients et vous savez exactement comment les conseiller pour qu’ils quittent votre boutique avec leur nouvel achat préféré en main. Pourtant, vous faites peut-être partie de ces nombreux détaillants qui hésitent à étendre leur expertise sur le web.

Tandis que l’industrie du commerce au détail se digitalise, vous avez assurément considéré la vente en ligne mais les coûts engendrés par ce genre d’initiative ont peut-être ralenti vos ardeurs.

Et si la création de votre commerce en ligne était plus abordable que vous ne le croyez ?

Et si c’était gratuit ?

Nous croyons en l’avenir des commerçants d’ici et sommes convaincus que l’e-commerce jouera un rôle essentiel dans ce succès. C’est pourquoi Lightspeed offre sa plateforme de commerce en ligne gratuitement aux commerçants québécois.

Mettez vos ventes en ligne sans la moindre dépense

Gratuit jusqu'au 31 mars

 

2. Je n’ai pas besoin d’être en ligne pour que ma boutique physique réussisse.

La boutique Tony Pappas est devenue une institution à Montréal. Le commerce de chaussures et de cordonnerie s’est installé sur l’avenue Mont Royal au début des années 1900. Si le succès de la boutique persiste, les habitudes des clients, elles, sont en pleine évolution.

Martin Deshaies, propriétaire du magasin, remarque que de plus en plus de clients «  hybrides » visitent Tony Pappas. Il s’agit de clients qui ont d’abord visité leur page Facebook ou leur boutique en ligne pour s’informer sur les heures d’ouverture, l’adresse ou la disponibilité d’un article. Ces clients, M. Deshaies estime qu’ils les auraient perdu si ce n’était de sa présence en ligne.

Aujourd’hui, 81 % des consommateurs se réfèrent au site web d’une entreprise avant d’y faire leurs achats. Contrairement à ce que déclarent certains, les boutiques physiques comme celle de M.Deshaies ou de Simon Tooley, co-fondateur de la boutique de beauté Etiket sont loin de fermer leurs portes. Ceci dit, les deux hommes d’affaires s’entendent sur un point : leurs commerces doivent, en grande partie, leur succès à l’omnicanal.

Outre le fait que TonyPappas.ca est un point de contact important pour les clients qui souhaitent faire des achats plus efficaces, le site joue également un rôle crucial dans la liquidation des stocks «  poussiéreux ». L’e-commerce lui permet de se débarrasser des collections passées et des modèles moins populaires qui restent (quoique jamais très longtemps) sur les étagères de son entrepôt situé à Saint-Mathieu de Beloeil.

En plus de faciliter la circulation rentable de son inventaire, la boutique en ligne permet à M.Deshaies et M.Tooley de vendre au delà de leur ville. Tony Pappas compte plusieurs clients en Estrie et en Ontario et même aussi loin qu’à Vancouver et aux États-Unis. En se tournant vers le commerce en ligne, ces détaillants ont augmenté leurs ventes, réduit les stocks poussiéreux et élargi leur base de clientèle. Ça donne envie non ?

 

3. Créer une boutique en ligne c’est trop compliqué et j’ai pas les compétences.

Les détaillants ont tendance à croire que le monde du e-commerce est bien compliqué, mais ceux qui ont fait le saut se sont vite rendu compte que – en bon québécois – « y’a rien là ! ». La réalité, figurez-vous, c’est que créer une belle boutique en ligne est plutôt susceptible d’être une longue procédure que d’être difficile. En effet, Audrey Morissette, propriétaire de la boutique Vestibule, raffole de son ecommerce Lightspeed. « J’y ai mis beaucoup d’effort. », explique-t-elle. « Le résultat est exactement ce que je cherchais. » Visitez son site, et voyez par vous même ce qu’on peut créer avec les nombreux thèmes intuitifs et esthétiques Lightspeed. Nul besoin d’un designer ou d’un codeur, tout comme Audrey, des milliers de commerçants partout au monde l’ont fait par eux-mêmes.

Toutefois, si vous désirez un peu plus d’assistance, sachez que nous avons une équipe dédiée 24/7 au soutien e-commerce, qui se fera un plaisir de vous aider à créer votre boutique en ligne de rêve; le tout, gratuitement.

De plus, en tant que détaillants montréalais, vous bénéficiez de tout un avantage. Le siège social de Lightspeed se situe dans le château historique de la gare Viger au Vieux-Port; votre propre équipe de soutien au téléphone, mais aussi en personne, seulement à un petit tour d’auto de chez vous !

 

4. Je suis déjà en ligne via les réseaux sociaux, je n’ai pas besoin d’un site.

C’est vrai, une présence sur les réseaux sociaux c’est cruciale. Toutefois, ce n’est pas assez. Vos clients, ils veulent leurs réponses rapidement et ce n’est pas en déroulant votre profil Instagram qu’ils vont nécessairement les obtenir, malheureusement.

Quelles sont vos heures d’ouverture ? Vendez-vous des t-shirts à manches longues noires ? Sont-ils en stock ? Quelles grandeurs sont disponibles ? Sont-ils pré-rétrécis ? Celles-ci sont quelques-unes des très nombreuse questions qu’ont vos abonnés et qui sont impossibles à répondre instantanément, en temps réel, pour tous vos produits, sans une boutique en ligne.

Si votre client s’en sort sans réponses, ils continueront leurs recherches et trouveront leurs solutions ailleurs ; vous perdez automatiquement cette vente. Tandis que, avec une boutique en ligne, ces clients ont un endroit où trouver toutes ces réponses, de continuer à interagir avec votre contenu et qui sait, possiblement trouver d’autres articles intéressants. Votre site a un plus grand potentiel de leur laisser une bonne et durable impression et de conclure une vente.

Considérez par exemple, Homesense, qui détient un site, mais a choisi de ne pas vendre en ligne. Malgré son statut de gros magasin et sa réputation pour une jolie sélection de meubles et d’articles uniques pour la maison, le fait qu’on puisse seulement magasiner sur place représente un grand désavantage. Même pas l’option d’acheter en ligne et du moins, faire la cueillette en magasin. Vous imaginez le nombre de clients potentiels qui décide à cet instant de passer à un autre appel et d’acheter ailleurs ? Ne faites pas cette même erreur.

 

Avoir une boutique en ligne, c’est jamais fermer ses portes. C’est des ventes continuelles à toute heure de la journée, aux quatres coins du monde, ou simplement une meilleure visibilité pour vos clients locaux. Surtout, c’est d’accommoder tous vos clients avec les options qu’ils recherchent.

Profitez de cette offre incroyable

Entamez une nouvelle aventure avec votre entreprise dès aujourd’hui

Partager: