Budget prévisionnel pour ouvrir un restaurant

Budget prévisionnel pour ouvrir un restaurant

Saviez-vous que l’on évalue à plus de 450 000 euros les coûts de démarrage d’un restaurant Pour la plupart des gens qui rêvent d’ouvrir un restaurant, ce budget prévisionnel est presque inaccessible. Pour réaliser leur rêve, les futurs restaurateurs ont besoin d’importantes ressources : les leurs et celles qu’ils doivent emprunter. Il est essentiel d’établir un budget prévisionnel avant de lancer son restaurant.

Si certains coûts de démarrage d’un restaurant sont relativement évidents, d’autres le sont moins. De ce fait, les restaurateurs inexpérimentés les négligent parfois en établissant leurs budgets initiaux et, par la suite, ils se trouvent confrontés à certaines difficultés budgétaires. L’insuffisance du capital d’exploitation prévu et la mauvaise planification financière ont été citées par des experts de la restauration comme l’une des 12 causes d’échec de restaurant. 

Nous nous sommes donc entretenus avec des consultants et des propriétaires de restaurants expérimentés, afin de dresser une liste des neuf principaux coûts de démarrage d’un restaurant à prévoir dans votre budget prévisionnel. 

  1. Espace commercial
  2. Équipements et fournitures de cuisine
  3. Mobilier
  4. Droit de franchise
  5. Technologie
  6. Personnel
  7. Stocks
  8. Licences et permis d’exploitation
  9. Marketing

Vous voulez tirer le meilleur de votre restaurant ?

Découvrez le système de gestion intégrale de restaurant de Lightspeed

Espace commercial

L’espace commercial destiné à un restaurant peut s’obtenir par la location ou par l’achat.

Lorsque vous signez un bail commercial, vous devez vous engager d’emblée à occuper les locaux pendant plusieurs années et verser une caution remboursable — représentant généralement la valeur de trois à six mois — pour obtenir le bail. 

Quel sera le montant de cette caution ? Cela dépendra de l’endroit où vous voulez vous installer. 

Si vous achetez un espace commercial, vous devez verser un acompte de 10 à 20 %. Pour des locaux évalués à 1 million d’euros, vous devrez prévoir un acompte de 100 000 à 200 000 euros.

Une fois que vous disposerez de vos locaux, vous devrez effectuer des travaux de rénovation, soit pour rénover les lieux, soit pour les personnaliser en fonction de votre concept, soit pour les deux. Les coûts de rénovation sont très variables et dépendent de l’ampleur des travaux à effectuer. 

Enfin, n’oubliez pas de prévoir un budget prévisionnel pour les différents services nécessaires, comme l’électricité, le gaz, Internet, etc. 

Équipements et fournitures de cuisine

Il n’est pas possible d’exploiter un restaurant sans disposer des équipements adéquats. Dans cette catégorie, vos principales dépenses concerneront les appareils de cuisine

La plupart des cuisines professionnelles doivent être équipées au minimum d’un réfrigérateur, d’une cuisinière, d’un four, d’une friteuse et de surfaces de préparation suffisantes. Prévoyez plusieurs milliers d’euros pour couvrir ces achats indispensables.

Vous devrez également vous procurer des ustensiles et services de table — vaisselle, couverts, verres, linge de table, etc. Selon la qualité et la quantité des ustensiles et services de table nécessaires, cet investissement peut s’élever à plusieurs centaines, voire plusieurs milliers d’euros. 

Mobilier

En matière de mobilier, vous aurez besoin de tables et de sièges pour la salle à manger, ainsi que le mobilier du bar. 

Vous aurez également besoin d’éclairage et de décoration pour achever l’aménagement des lieux. Il n’est pas absolument nécessaire de faire appel à un designer d’intérieur pour créer une décoration attrayante : avec un peu de créativité et quelques efforts, vous pourrez obtenir un intérieur formidable, sans dépasser votre budget prévisionnel.

Pinterest propose souvent des idées originales et intéressantes de décoration de bar et de restaurant. Vous y trouverez de très belles idées, à concrétiser dans les limites de votre budget prévisionnel.

Droit de franchise

Si vous ouvrez une franchise, vous devez payer un droit pour le nom et la propriété intellectuelle du restaurant. McDonald’s, par exemple, exige un droit de franchise de 45 000 euros, alors que Bagels & Beans demande 16 000 euros. Contactez le siège social de la franchise en question pour connaître les droits exigés.  

Technologie

La technologie est indispensable aux restaurants modernes. Elle les aide à fonctionner plus efficacement, en automatisant certains processus et en collectant des données qui peuvent contribuer à optimiser les opérations, en salle comme en cuisine. Tout restaurant moderne a désormais besoin de logiciels et de matériels pour assurer son succès.

Logiciels de restaurant

Matériel de restaurant

  • iPads pour votre système de caisse POS, outils de commande en ligne et systèmes d’affichage en cuisine – modèles actuels à partir de 329 €
  • Terminal de paiement – prix très variables
  • Imprimante de reçus – +100 €
  • Tiroir-caisse – +20 €

Prévoyez au moins 1 000 euros d’achats de nouveaux matériels pour votre restaurant et réservez environ 400 euros chaque mois pour les licences des logiciels.

Personnel

N’oubliez pas d’inclure les coûts de main-d’œuvre dans votre budget prévisionnel. Comme le restaurant ne sera pas immédiatement rentable, il est judicieux de prévoir l’équivalent de plusieurs semaines de salaires.

Vous ne savez pas, au départ, combien de personnes vous devez employer ? Vos besoins en personnel dépendront de votre style de service et de la taille de votre salle à manger. 

Un restaurant à service rapide aura plus besoin de personnel de cuisine et de préparation que de personnel en salle. Nestlé Professional conseille de prévoir un employé en salle par poste pour une douzaine de tables et un employé de cuisine et de préparation par poste pour une douzaine de clients, dans ce type d’établissement. 

Pour les restaurants à service complet, Nestlé recommande de prévoir un employé en salle pour cinq à six tables et un employé de cuisine et de préparation pour une douzaine de tables. 

Pour les établissements qui servent une cuisine gastronomique, doublez le personnel en mettant l’accent sur l’attention et la personnalisation du service.

Stocks

Il n’est pas possible d’ouvrir un restaurant sans produits alimentaires. Achetez en gros des réserves de denrées non périssables, comme des articles pour le garde-manger, des boissons sans alcool et des boissons alcoolisées. Approvisionnez-vous de manière régulière en denrées périssables, telles que produits frais, viandes et produits laitiers. Vos stocks initiaux peuvent vous coûter plusieurs centaines d’euros, voire plusieurs milliers.

Licences et permis d’exploitation

Pour être légalement autorisé à exploiter un restaurant, il vous faudra certains permis et licences. Les critères d’octroi pouvant varier selon la région et même selon la ville, informez-vous pour connaître tous les règlements locaux applicables et vous assurer d’être en règle.

La plupart des municipalités imposent aux restaurants une licence d’exploitation. Cette licence est octroyée par la commune et les services de police qui contrôlent le restaurant de temps à autre pour s’assurer qu’il est bien aux normes. La licence d’exploitation coûte de 500 à plusieurs milliers d’euros.

Si vous avez l’intention de servir des boissons alcoolisées dans votre restaurant, vous devrez posséder un permis de débit de boissons alcoolisées. L’octroi de ce permis pouvant prendre un certain temps, n’attendez pas la dernière minute pour déposer votre demande. Un permis de débit de boissons alcoolisées peut coûter de 300 à 1 500 euros.

Chaque employé travaillant avec des aliments dans votre restaurant devra posséder un permis de traitement et d’utilisation de produits alimentaires, qui permet de s’assurer qu’il sait utiliser et stocker des aliments en toute sécurité. Ce type de permis peut s’obtenir en ligne dans la plupart des municipalités. 

D’autres permis et licences peuvent également être requis pour l’ouverture d’un restaurant, par exemple un permis d’exploitation, un certificat d’occupation, un permis d’enseigne, un permis sanitaire pour le bâtiment, une licence autorisant les spectacles en direct, une licence musicale, un permis de revente, un permis d’installation de conteneur à déchets, un permis de vente et un permis de service voiturier. 

Marketing

Il ne suffit malheureusement pas d’ouvrir un restaurant pour que les clients s’y précipitent. Votre tout nouvel établissement aura, lui aussi, besoin de marketing pour attirer des clients lors de son inauguration et par la suite.

De nombreux restaurateurs débutants omettent de prévoir un budget prévisionnel de marketing et de communication. Vous aurez besoin de quelqu’un capable de créer un site web pour votre restaurant, gérer sa présence sur les réseaux sociaux, répondre aux commentaires et critiques de clients, déployer des campagnes de marketing direct par courrier et e-mail et collaborer avec des influenceurs.

Lire également : 

Pourquoi les restaurants devraient opter pour une pré-ouverture ?

Comment trouver les fonds nécessaires au démarrage d’un restaurant

Si l’ampleur des neuf types de dépenses que nous venons de présenter varie selon le concept et la localité, une chose reste sûre : l’ouverture d’un restaurant coûte cher. Avez-vous les moyens nécessaires pour ouvrir l’établissement de vos rêves ?

Si ce n’est pas le cas, dites-vous bien que vous n’êtes pas le seul dans cette situation. La plupart des restaurateurs ne disposent pas d’économies suffisantes pour s’autofinancer et doivent faire preuve de créativité pour réunir les fonds nécessaires. Voici quelques conseils pour vos recherches de financement :

Tournez-vous vers la famille et les amis

Quel que soit le type d’activité, la plupart des entrepreneurs sollicitent d’abord leur famille et leurs amis pour trouver des fonds, avant de demander des prêts officiels à des banques ou à des investisseurs. 

L’avantage de l’approche de la famille et des amis est que vous entretenez déjà des relations de confiance et que vous n’aurez donc probablement pas à payer d’intérêts pour le remboursement. L’inconvénient est que les questions d’argent peuvent provoquer des tensions au sein de la famille ou entre des amis.

Demandez un prêt pour petite entreprise

Si vous n’avez pas suffisamment de capital pour lancer votre entreprise et constituer vos fonds propres, vous pouvez contracter un prêt d’honneur. Les prêts d’honneur visent à financer la création ou la reprise d’une entreprise.

La décision d’octroyer ou non un prêt d’honneur s’opère sur la base de la présentation du projet de création d’entreprise devant un jury de professionnels. Un entrepreneur qui bénéficie d’un prêt d’honneur acquiert donc une certaine crédibilité aux yeux des autres financeurs (actionnaires ou banques). Le prêt d’honneur crée un effet de levier : c’est un prêt qui permet d’obtenir plus facilement d’autres prêts.

Les prêts d’honneur sont des prêts sans garantie (d’où leur nom) et à taux zéro (en principe). Leur montant est compris entre 800 euros et 30 000 euros (jusqu’à 90 000 euros si le projet est innovant).

Trouvez un associé

Même si vous avez d’importantes économies, elles ne suffiront peut-être pas à financer votre restaurant. Vous pouvez alors envisager de vous associer avec un partenaire qui dispose de moyens financiers et d’expertise dans un domaine dans lequel vous n’êtes pas suffisamment compétent. Comme pour tout accord commercial, fixez les conditions de votre partenariat dans un contrat, afin de vous assurer une protection juridique.

Cherchez des investisseurs

Les investisseurs ne recherchent pas que des entreprises technologiques. Essayez de trouver des sociétés d’investissement locales qui ont soutenu des restaurants que vous admirez. Lorsque vous approchez des investisseurs, prévoyez un business plan très solide et une présentation convaincante. Quand les investisseurs verront que votre vision est solide, ils comprendront que votre projet est sérieux. 

Financement participatif

Ouvrez votre restaurant à des personnes de bonne volonté, par le biais d’un financement participatif. Créez une page sur Kickstarter et incitez des investisseurs à financer votre rêve.

La plupart des restaurateurs n’ont pas les moyens financiers nécessaires pour démarrer leur entreprise eux-mêmes. Vous devez donc trouver une méthode de financement susceptible de vous convenir.

Liste des coûts de démarrage d’un restaurant

L’ouverture d’un restaurant est un projet aussi passionnant que coûteux. Utilisez cette liste des coûts de démarrage de restaurant pour planifier et créer des budgets pour tous ces investissements essentiels.

  • Espace commercial – Budget ________€
  • Équipements et fournitures de cuisine – Budget ________€
  • Mobilier – Budget______ €
  • Droit de franchise – Budget ________€
  • Technologie – Budget ________€
  • Personnel – Budget ________€
  • Stocks initiaux – Budget ________€
  • Licences et permis – Budget ________€
  • Marketing – Budget ________€