Embaucher au noir, c’est révolu : tous les tuyaux pour faire des économies dans l'horeca

Embaucher au noir, c’est révolu : tous les tuyaux pour faire des économies dans l'horeca

Les avantages du travail déclaré

Diverses mesures des pouvoirs publics proposent une alternative au travail au noir dans l’horeca. Ainsi, il existe différentes formes d’emploi qui, pour diverses raisons, sont attrayantes. Aussi bien pour l’employeur que pour le travailleur, ces mesures présentent énormément d’avantages. Néanmoins, la caisse enregistreuse et la réduction groupe-cible offrent, elles aussi, des avantages intéressants. Vous voulez découvrir les avantages du travail déclaré. Nous les avons rassemblés pour vous.

Flexi-jobs, extras et étudiants

Le flexi-job, un statut au top

Il existe différentes formes d’embauche, et ce depuis quelque temps déjà. Outre les étudiants, vous pouvez aujourd’hui également recourir aux flexi-jobs et aux extras. Le travailleur flexi doit avoir précédemment été employé à temps plein ailleurs pour pouvoir travailler sous ce statut dans votre établissement horeca.

En tant qu’employeur, vous ne payez pour un flexi-job que 25 % de cotisations sociales, et vous ne payez pas de précompte professionnel. Le travailleur, quant à lui, ne paie pas de cotisations sociales, son salaire brut équivaut au salaire net qui est versé sur son compte. Le salaire peut être fixé de commun accord, vous ne devez pas tenir compte de la classification des fonctions dans l’horeca. En revanche, le salaire horaire minimum d’un flexi est de 9,88 € (9,18 € +7,67 % de pécule de vacances). Bien entendu, le travailleur flexi a également droit aux primes d’usage telles que la prime pour travail presté un dimanche ou jour férié, la prime pour travail de nuit, les écochèques, la prime de fin d’année…

Avant que le travailleur flexi ne puisse commencer à travailler, vous devez lui remettre un contrat-cadre contenant les modalités d’embauche, la rémunération, la fonction et les modalités de contact. Le contrat de travail lors de l’embauche effective doit toujours mentionner la durée ainsi qu’une description précise du travail à effectuer.

Pour le travailleur flexi, vous devez également introduire une déclaration Dimona. Cette déclaration doit être en possession des pouvoirs publics avant le début des prestations. Il est conseillé de prévoir une Dimona journalière qui mentionne l’heure du début et de fin des prestations. Si toutefois vous optez pour une Dimona périodique, vous devez toujours l’enregistrer via la caisse blanche ou via le système d’enregistrement des présences, et vous devez également prévoir un contrat écrit.

Les extras, une aide toujours bienvenue dans votre établissement

Un travailleur occasionnel embauché en extra est un travailleur employé tout au plus 2 jours successifs auprès d’un même employeur. Tout le monde peut être embauché en tant qu’extra, même les personnes qui touchent une allocation de chômage. Un extra ne peut être inscrit en tant qu’extra auprès d’un même employeur qu’à raison de maximum 50 jours par année civile. En tant qu’employeur, vous pouvez embaucher des extras à raison de maximum 200 jours par année civile.

Il est conseillé de recourir à la Dimona horaire. Contrairement à ce qui était le cas auparavant, vous ne devez plus payer de précompte professionnel lorsque le temps de travail dépasse 6 heures. En outre, la Dimona horaire vous évite de devoir compléter les noms des membres du personnel dans le registre du personnel

Dans le cas d’un extra, le précompte professionnel s’élève à 33,31 %.  Les cotisations sociales sont calculées sur la base d’un forfait journalier de 48,36 €. Dans le cas d’une Dimona horaire, il est appliqué un forfait horaire de 8,06 € par heure, limité à 48,36 €.

Un étudiant amène de la vie dans la brasserie

L’embauche d’un étudiant est toujours la solution la moins chère pour votre entreprise. Pour ces travailleurs, les pouvoirs publics ont également prévu de nouvelles mesures. Auparavant, un étudiant était autorisé à travailler un nombre x de jours par an. Désormais, il peut travailler jusqu’à 475 heures par année civile. Lorsque l’étudiant reste en-dessous du nombre précité, l’employeur ne paie que 5,43 % de cotisations sociales et l’étudiant 2,71 %. Attention : un étudiant doit être étudiant. Autrement dit, il ne peut pas travailler pendant les heures de cours ou les activités obligatoires. Par ailleurs, l’étudiant doit suivre un cursus à temps plein. Les cours du soir ou une autre forme d’enseignement avec plan d’apprentissage limité n’entrent pas en ligne de compte. L’étudiant doit être âgé de minimum 15 ans et avoir terminé les 2 premières années de l’enseignement secondaire.

Attention : vous ne pouvez pas faire travailler un étudiant pendant 12 mois consécutifs. Si c’est le cas, l’étudiant est considéré comme un collaborateur à temps plein. Un étudiant doit également se voir remettre un contrat de travail écrit ainsi que les conditions de travail auxquelles il sera embauché. Vous ne payez pas de précompte professionnel pour les étudiants.

Aperçu et exemples de calcul

Aperçu des règles par statut :

Aperçu des coûts par statut :

Exemple de calcul :

 

La caisse blanche, la réduction groupe-cible et les heures supplémentaires nettes

Les entreprises du secteur horeca qui réalisent un chiffre d’affaires supérieur à 25.000 € en repas doivent disposer d’une caisse blanche (également appelée système de caisse enregistreuse / SCE). Un SCE se compose d’une caisse, d’une carte personnalisée (Vat Signing Card – VSC) et d’un module de donnée fiscales (mécanisme de contrôle). La caisse n’est active que lorsque la VSC a été glissée dans le module de données fiscales et activée.

Lorsque vous disposez d’un SCE et que vous enregistrez les présences via cette caisse ou via un système alternatif d’enregistrement des présences, vous entrez en ligne de compte pour la réduction groupe-cible.

Conseil : L’horaire de travail en ligne est un système agréé d’enregistrement des présences.

Cette réduction groupe-cible est une réduction des cotisations sociales de l’employeur. Vous pouvez, par trimestre, bénéficier d’une réduction de 500 ou 800 € pour les travailleurs de moins de 26 ans. Cette réduction s’applique à 5 travailleurs fixes à temps plein de votre choix. La réduction est illimitée dans le temps et le choix des travailleurs peut varier de trimestre en trimestre.

Attention : Cet avantage s’applique uniquement aux travailleurs fixes et n’est pas cumulable avec d’autres réductions ONSS.

En plus de disposer d’un SCE, vous devez bien entendu également être employeur au sein du secteur horeca et vous ne pouvez pas employer plus de 49 travailleurs. Par ailleurs, vous devez également enregistrer les présences de votre personnel. En d’autres termes, vous devez chaque jour prendre note de l’heure d’arrivée et de l’heure de départ de vos travailleurs.

Attention : l’enregistrement des présences n’est pas la même chose que l’enregistrement du temps de travail et ne remplace donc pas le registre des dérogations.

Lorsque vous utilisez le SCE, vous pouvez également compter sur les 360 heures supplémentaires nettes en tant que bénévole. Pour utiliser ces heures, vous ne devez pas indiquer de motifs spécifiques, l’accord écrit avec le travailleur suffit. En revanche, ce système doit être renouvelé tous les 6 mois. Les travailleurs peuvent travailler un maximum de 11 heures par jour et 50 heures par semaine. Vous trouverez ci-dessous un exemple illustrant la différence de coût entre les heures fixes et les heures supplémentaires nettes. (exemple d’un travailleur sans personne à charge).


Un travailleur flexi doit préalablement avoir été inscrit en tant qu’extra (ou en tant que travailleur à temps partiel). En théorie, le coût salarial d’un travailleur flexi n’est pas sensiblement moins élevé que celui d’un extra, mais le salaire minimum est inférieur alors que le travailleur proprement dit gagne davantage !
Conclusion: dans l’exemple ci-dessus, vous économisez 3,2 € par heure.

Toutes les économies, récapitulatif

  1. Grâce aux heures supplémentaires nettes, vous pouvez rapidement réaliser une économie de 12,5 € par heure.
  2. La réduction groupe-cible, quant à elle, vous permet d’économiser entre 10.000 et 16.000 € par an.

Combien puis-je réellement économiser ? Calcul à titre d’exemple

Vous voulez vous aussi effectuer le calcul via notre calculateur ? Essayez-le sur notre site internet : www.horaireonline.be

Les mesures décrites ci-dessus rendent l’embauche officielle de travailleurs plus intéressante pour l’entrepreneur horeca. N’oublions pas non plus qu’un travailleur est à tout moment protégé lorsqu’il a été embauché officiellement.

Conclusion

Les calculs ci-dessus fonctionnent exclusivement avec des heures officielles. N’oubliez pas que les entreprises qui continuent d’embaucher officieusement du personnel et qui réalisent du bénéfice doivent payer des impôts (33 %) sur ce bénéfice ! En d’autres termes, lorsque vous payez davantage de frais de personnel, vous payez moins d’impôts sur votre bénéfice.

Conclusion : grâce aux automatisations et mesures appropriées, vous êtes en mesure de proposer une rémunération officielle, mais nous sommes bien conscients qu’il ne s’agit pas d’un exercice facile. Le principal défi consiste à faire travailler les membres indispensables de votre personnel moins de 11 heures par jour. Grâce à la réduction groupe-cible, vous pouvez planifier près de 1.300 heures flexi. De cette manière, les pouvoirs publics ont fait le premier pas en direction d’une solution durable.