En coulisses de la Brasserie Albert

En coulisses de la Brasserie Albert

La Brasserie Albert à Ostende est le repaire pour luncher et dîner face à la mer. Luc Simons, son manager F&B, nous en dit plus sur son travail.

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre établissement?

La Brasserie Albert est un endroit de style et d’élégance. La grandeur et l’étiquette y sont d’une grande importance. Nous aimons le traditionnel, mais ne sommes évidemment pas fermés aux nouvelles technologies. Ce qui se constate dans nos menus, par exemple (sains, bios et bons!), mais aussi dans les moyens techniques que nous mettons en place.

Quelle est votre fonction précise?

Mon poste se divise en deux jobs distincts: celui de représentant F&B et celui de maître d’hôtel. Je suis à la tête du service personnel, je reçois nos clients et vérifie que tout marche comme sur des roulettes. De l’autre côté, je forme le back-office et je suis responsable de tâches comme les menus, les plannings, les stocks et les budgets.

Luc SimonsTous les jours, je m’attelle aux deux parties du travail: le matin, je commence avec le contrôle des réservations dans la brasserie et je m’assure que les tables soient bien dressées. S’il y a des événements ou des fêtes, je vérifie que tout soit prêt, que les tables soient nickel et que le personnel soit bien à son poste. Je m’occupe de la brasserie le midi et le soir et entre-temps, surtout l’après-midi, je m’occupe de l’administratif: je détermine les horaires, je commande les boissons et je réponds aux mails.

Avec quelle section travaillez-vous le plus?

Je suis vraiment à cheval. Ce qui signifie que je collabore avec le chef pour déterminer les menus de la carte, mais que je suis aussi responsable de la comptabilité : le contrôle des factures, la mise sur pied de contrats et l’analyse des revenus journaliers. Et je gère également mon équipe de serveurs.

Quels outils utilisez-vous?

Nous utilisons Lightspeed, surtout dans le restaurant pour prendre les commandes des clients. Mais j’utilise aussi le système pour mettre sur pied les horaires. Son utilization rend les choses plus faciles, parce que je peux par exemple comparer les chiffres d’aujourd’hui avec ceux de l’an dernier. De quoi avons-nous besoin? Que pouvons-nous encore améliorer?

Aimeriez-vous en savoir plus ?

Voyez comment certains établissements utilisent ces données

Un exemple précis?

Les données aident beaucoup sur le plan des achats et des menus: j’ai une vision de ce que nous achetons et vendons. Je sais donc en un clin d’œil les produits dont nous avons besoin et ceux qui sont encore en stock. Chez nous, il est évidemment question de bien manger avec une superbe vue sur mer. Les systèmes technologiques que nous utilisons nous soutiennent pour tenir cette promesse.

Qu’espérez-vous du futur?

Actuellement, nous utilisons beaucoup de systèmes différents, pour les réservations, les événements, la facturation… Il vaut mieux utiliser tous ces systèmes ensemble pour que toutes les informations nécessaires se retrouvent au même endroit. Cela rendra notre travail plus facile. Il est par exemple possible pour nos clients de faire enlever leur repas de leur chambre vers la cuisine et de payer directement.

Lancez-vous dans l’aventure

Découvrez le plan d’attaque pour les managers F&B.

Des nouveautés au menu pour Lightspeed Restaurant

Des nouveautés au menu pour Lightspeed Restaurant

Lancez votre entreprise grâce au Crowdfunding

Lancez votre entreprise grâce au Crowdfunding