Tapez ci-dessus et appuyez sur la touche Entrée pour effectuer la recherche. Appuyez sur Esc pour annuler.

Commerce de détail

Les NFT et les métavers auront-ils un impact sur les entreprises ?

Les NFT et les métavers auront-ils un impact sur les entreprises ?

C’est des termes que vous avez dû voir ou entendre ces derniers mois. Que ce soit dans vos fils d’actualités ou par un.e ami.e qui a investi dans le monde de la crypto depuis 2010, les NFT et le métavers font partie des sujets du moment. Nous allons donc voir ensemble comment ces technologies émergentes pourraient éventuellement influencer le monde du commerce. Et si vous ne comprenez toujours pas ce qu’est un NFT ou ce qu’est le métavers ne vous inquiétez pas, à la fin de cet article je vous garantis que vous comprendrez absolument tout.

Dans cet article : 

Qu’est-ce qu’un NFT ?

NFT est l’anagramme de Non Fungible Token que l’on pourrait traduire littéralement par Jeton non fongible

Dans la sphère économique, un actif fongible est quelque chose dont les unités peuvent être facilement échangées et divisées, comme l’argent. Avec de l’argent, vous pouvez échanger un billet de 20$ contre un autre billet de 20$, vous aurez donc la même valeur.

Cependant, si un actif est dit non fongible, c’est impossible de reproduire ce procédé. Cela signifie qu’il a des propriétés uniques. On peut prendre comme exemple le tableau de la Joconde qui est unique. Vous pouvez prendre une photo du tableau ou en acheter des reproductions, mais il n’y aura jamais qu’un seul tableau original.

Les NFT sont des actifs « uniques » dans le monde numérique qui peuvent être achetés et vendus comme n’importe quel autre bien, mais ils n’ont pas de forme tangible propre.

Les jetons numériques peuvent être considérés comme des certificats de propriété pour des actifs virtuels ou physiques.

Avoir un NFT équivaut donc à avoir un contrat qui certifie que vous êtes le possesseur d’un bien virtuel unique. Cette certification est réalisable notamment grâce à la blockchain, un registre de données décentralisées partagées en toute sécurité. À noter que la blockchain la plus utilisée dans le monde des NFT est la blockchain Ethereum.  

Qu’est-ce que le métavers ? 

Ça ne vous a sûrement pas échappé, la maison mère de Facebook a changé de nom pour Meta afin de mieux représenter les activités présentes et futures de l’entreprise. Meta est une référence directe au métavers, autre terme récent et très populaire. 

Mais c’est quoi exactement le métavers ? C’est tout simplement un ensemble d’espaces virtuels où vous pouvez créer et explorer avec d’autres personnes qui ne se trouvent pas dans le même espace physique que vous. Ces espaces virtuels sont différents de par leurs accès, leurs esthétiques ou encore leurs tailles, mais remplissent pour la plupart les mêmes fonctions. 

Vous pouvez simplement prendre place librement dans un métavers, mais pour certain vous pourrez aussi acheter des terrains virtuels dont vous pourrez certifier votre possession à l’aide des… NFT ! Effectivement, ces deux technologies sont très souvent associées.

Applications dans le monde du commerce 

Maintenant, nous allons essayer de voir comment quelles utilités concrètes peuvent avoir ces technologies pour les entreprises. 

Le monde de la mode est l’une des premières industries qui ont vu les NFT et les métavers comme de réelles opportunités. Nous avons récemment appris que Nike à acheté RTFKT une start-up spécialisée dans les NFT afin de vendre des produits virtuels sur son propre métavers Nikeland. Des défilés sont aussi en train de s’organiser dans des mondes virtuels et de plus en plus de marques lancent leur propre collection de produits numériques

Les NFT ont aussi montré des pistes d’usages intéressantes concernant les programmes de fidélités. En effet, les marques peuvent émettre régulièrement des NFT comme « preuve d’achat » ou « preuve d’adhésion » et que des récompenses personnalisées peuvent être régulièrement distribuées aux détenteurs de ces preuves. On peut facilement imaginer une marque qui distribue une carte de fidélité sous forme de NFT à ses meilleurs clients qui auront ensuite accès à des groupes et des évènements privés, des rabais exclusifs et des accès à des préventes.

De plus, du fait de sa fiabilité en termes d’identification, les NFT sont envisagés pour remplacer les billets traditionnels pour des évènements sportifs, des concerts, etc. Ils permettent de garantir l’origine du billet et l’identité du propriétaire. Cela permet d’éviter la revente de faux billets ainsi que l’achat de centaines de billets par des « bots » lors de la mise en vente.

Pour citer des exemples récents, les billets du Super Ball LVI seront accompagnés de NFT commémoratif. « Collectionner les talons de billets a toujours été quelque chose que nos fans aiment faire, surtout pour le plus grand match de la saison, et offrir des NFT personnalisés pour le Super Bowl nous permet d’améliorer l’expérience du jour du match » à déclaré Bobby Gallo, chargé du développement commercial des clubs de la ligue. 

Pour le festival mondialement connu Coachella, c’est des places à vie qui ont été mises en vente sous forme de NFT. Les chanceux pouvant mettre la main sur ces billets bénéficiront d’avantages uniques et pour les organisateurs du festival il sera très facile de les identifier grâce à la technologie de la blockchain.

Les limites de la technologie

Évidemment comme toute technologie tout n’est pas parfait et les NFT et les métavers ne font pas exception.

L’une des premières limites que rencontrent les NFT est écologique. En effet, extraire des NFT de la blockchain (plus communément appelé le « mint ») est très polluant. La production d’un seul NFT représenterait plus de 200 kilos de gaz carbonique, l’équivalent d’un trajet d’environ 800 kilomètres d’une voiture. Même si des solutions plus écologiques de blockchain se développent, les blockchains les plus utilisées restent très énergivores.    

Les métavers sont quant à eux mal vus par certains, car cela représente encore des possibilités de se faire espionner et influencer par de grand groupe. Sans compter le fait que c’est un élément qui, même s’il souhaite dans un premier temps rassembler les gens, le fait virtuellement au détriment de la réalité ce qui peut entraîner de nombreuses dérives. 

De plus, il faut aussi prendre en compte que pour implémenter ces technologies à l’heure actuelle est extrêmement coûteux. Comme nous avons pu le voir, ce sont des grosses entreprises qui ont commencé à mettre les pieds dans ce monde virtuel. Il est en effet difficile de penser qu’une petite entreprise pourra lancer des cartes de fidélité sous forme de NFT du jour au lendemain, ça demande en effet beaucoup de ressources financières.

Conclusion

Les NFT et les métavers sont des technologies récentes, mais elles commencent petit à petit à s’introduire dans des stratégies commerciales novatrices. Bien que pour l’instant il est difficile d’imaginer qu’elles changeront le commerce que l’on connait actuellement, nous pouvons être sûrs qu’elles continueront d’offrir des opportunités créatives. 

Des nouvelles qui vous concernent. Des conseils que vous pouvez appliquer.

Tout ce que vous devez savoir, directement dans votre boîte mail.

Plus sur ce sujet : Technologie