Parole de clients : Le Cheese

Parole de clients : Le Cheese

L’idée à l’origine du casse-croûte montréalais Le Cheese remonte à une conversation autour d’un brunch, d’une passion mutuelle pour les fromages québécois et celle de la nourriture réconfortante des mamans, le célèbre comfort food. Cette idée s’est transformée en populaire camion de cuisine de rue et par l’une des meilleures adresses du quartier. Le tout, avec la contribution du PDV (POS) de Lightspeed Restaurant, qui veille à faire rondement rouler la réussite des opérations.

Un joyau du quartier

Le Cheese enrichit la vie du voisinage grâce à son expérience de restauration décontractée, tout en partageant une passion pour d’attrayantes créations fromagées. Durant l’été, leur food truck parcourt la ville, mais c’est leur enseigne située dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce qui réchauffe le cœur des résidents au cours des interminables hivers québécois.

« Ce qui est cool dans ce quartier, c’est de constater à quel point les résidents en sont fiers. Quand ils voient un groupe de jeunes entrepreneurs locaux à l’œuvre pour démarrer quelque chose, ils apportent leur soutien », explique le copropriétaire Pascal Salzman. Ayant grandi dans le voisinage en espérant un jour profiter d’un endroit où prendre une bouchée en fin de soirée, il savait exactement quoi faire pour que Le Cheese devienne un phénomène foodie, à l’année.

Le restaurant régale tout le monde, de la famille à la recherche d’un lieu accueillant pour les enfants, des étudiants qui sortent à l’heure du lunch ou encore des résidents locaux en quête de nourriture aux petites heures du matin. « Nous connaissons parfaitement le pouls du quartier parce que nous y habitons depuis toujours », souligne Pascal Salzman. Ce qui explique en partie pourquoi l’établissement est aussi apprécié par sa clientèle.

Pourquoi ils ont choisi Lightspeed

La relation entre Le Cheese et Lightspeed est née d’un besoin d’avoir un système de point de vente (POS) conforme aux normes MEV, une solution à la fois abordable et fiable. « Quand vient le temps de trouver le bon logiciel POS, tu réalises rapidement l’importance d’un investissement du genre, particulièrement pour une petite entreprise comme la nôtre. Lightspeed est la solution qui fonctionne le mieux pour nous. »

Une fois la décision prise, l’installation fut facile. « Notre équipe est plutôt jeune, alors tout le monde est à l’aise avec les iPad et les téléphones intelligents. » Pascal explique que Lightspeed a contribué à améliorer les procédures : son équipe effectue aisément les commandes, sans se soucier de la gestion du PDV.

« Lightspeed nous permet de laisser des commandes ouvertes, ce que notre ancien système n’offrait pas. Nous générons beaucoup de commandes à emporter, alors c’est vraiment pratique. En fait, avant de nous convertir à Lightspeed, cet empêchement était un réel inconvénient. »

La possibilité de générer des rapports est un valeur ajoutée additionnelle pour l’équipe du Le Cheese. « L’accès à des rapports de vente très détaillés nous aide, entre autres, à planifier les horaires du personnel en période de pointe. » Selon Pascal Salzman, ces données lui permettent d’évaluer le comportement de son commerce sur le plan des commandes à emporter, des livraisons ou des clients de passage, et ce, pour un jour ou un soir en particulier.

Le logiciel étant en infonuagique, les propriétaires du Le Cheese peuvent s’ajuster à l’évolution du restaurant, peu importe où ils se trouvent. Comme le dit Pascal : « C’est très difficile de prendre un peu de recul lorsque tu es un jeune propriétaire d’entreprise. Ça devient ton bébé, c’est donc facile d’y consacrer trop d’heures. » Lightspeed Restaurant lui donne l’occasion de prendre un certain recul, tout en ayant ses affaires à l’œil grâce à son iPhone ou son iPad.

En très peu de temps, Le Cheese est ainsi passé d’un concept de camion de bouffe de rue en établissement populaire. Et tout porte à croire que la croissance est au menu : « Nous aimerions élargir notre offre, ouvrir de nouvelles adresses et peut-être activer une armée de food trucks », souligne Pascal, qui souhaite avoir Lightspeed à ses côtés pour y arriver.