Lancez votre boutique en ligne en 10 étapes

Lancez votre boutique en ligne en 10 étapes

Démarrer votre propre boutique en ligne est plus facile qu’il n’y paraît de nos jours. Sur Internet, vous trouverez beaucoup d’informations sur ce qu’il faut faire et ne pas faire. Mais la quantité d’informations est parfois source de confusion. Voici une courte liste de contrôle pour tous ceux qui veulent créer leur propre boutique en ligne : à quoi devez-vous faire attention ? Quelles étapes ne devriez-vous certainement pas sauter ?

Étape 1 : Choisir un produit

Une boutique en ligne commence presque toujours par une idée ou un produit. Peut-être que vous avez déjà une boutique et maintenant vous voulez aussi vendre vos produits en ligne. Ou peut-être qu’un produit provient de votre passe-temps que vous aimeriez vendre en ligne. Une troisième possibilité est que vous rencontriez un produit qui vous intéresse et que vous aimeriez vendre vous-même.

Étape 2 : Étudier le marché

Dans quelle mesure votre produit est-il unique ? Lorsque vous faites partie des milliers de personnes qui vendent un produit particulier, il peut être difficile de vous distinguer de vos concurrents. Avant de lancer votre propre boutique en ligne, il est donc important de vous renseigner sur les opportunités qui s’offrent à vous sur le marché. Un moyen facile de le faire est de rechercher dans Google le produit que vous voulez vendre. Jetez un coup d’œil aux meilleurs résultats de recherche et demandez-vous si vous pouvez vous distinguer de ces concurrents. Les médias sociaux peuvent également être une bonne source pour découvrir quelles sont les tendances émergentes. Il y a peut-être une certaine tendance qui est très populaire à l’étranger, mais il n’y a personne en Belgique qui vend encore ce produit.

Étape 3 : Trouver un fournisseur

Sans fournisseurs, vous ne pouvez pas savoir combien vos produits coûteront, combien de marge vous pouvez prendre et combien de profit vous pouvez faire. Pour un bon plan d’affaires, vous devez savoir exactement qui seront vos fournisseurs. Assurez-vous de conclure à l’avance des accords clairs avec eux.

Étape 4 : Choisissez votre logiciel de boutique en ligne

En raison de la large gamme de logiciels d’achat en ligne, il est souvent difficile pour les entrepreneurs de choisir la plateforme de commerce électronique qui répond le mieux à leurs besoins et à leurs souhaits. De nos jours, il existe de nombreux fournisseurs de logiciels de boutique électronique qui peuvent vous aider à créer votre propre boutique électronique. Ceux-ci peuvent être classés comme suit :

  1. Software as a Service (SaaS) : vous payez une redevance mensuelle fixe qui vous offre un ensemble complet de fonctionnalités standard, y compris des mises à jour gratuites.
  2. Open Source (OS) : le code source de la boutique en ligne est entièrement créé et géré par vous ou par un développeur web. Les mises à jour ne sont pas automatiques et ne sont normalement pas gratuites.
  3. Sur mesure : dans ce cas, votre boutique en ligne est entièrement personnalisée selon vos souhaits. Vous payez des frais de programmation supplémentaires pour chaque extension de votre boutique en ligne.
    Lorsque vous optez pour une boutique en ligne SaaS, il est important d’examiner à la fois les coûts mensuels et les fonctionnalités dont vous pensez avoir besoin maintenant et à l’avenir.

Étape 5 : Ajouter et tester des produits

La plupart des fournisseurs de logiciels de boutique en ligne SaaS sous forme de licence vous donnent la possibilité de tester le logiciel gratuitement pendant un certain temps. Pendant cette période, vous pouvez ajouter des produits à la boutique en ligne, mettre en place des méthodes de paiement ou même créer votre propre boutique en ligne Facebook. Assurez-vous de bien tester votre boutique en ligne pendant cette période et de la faire tester par d’autres. Vous découvrirez ainsi ce qui vous manque et si cette solution convient à votre entreprise.

Étape 6 : Penser à un nom pour votre boutique en ligne

Maintenant, il est temps d’ouvrir votre propre boutique en ligne. Le fait d’être présent sur Internet détermine la moitié de votre succès (l’autre moitié dépend bien sûr du produit que vous vendez et du service que vous fournissez). Par conséquent, il est sage d’inclure le terme de recherche le plus important dans votre nom de domaine. Vous pouvez alors vérifier si votre nom de domaine est toujours disponible et l’enregistrer immédiatement.

Étape 7 : Rendre votre boutique en ligne trouvable

Une fois que vous avez un nom de domaine et que vous êtes satisfait de votre choix de fournisseur de logiciel de boutique en ligne, vous pouvez lier le nom de domaine à votre boutique en ligne et démarrer votre boutique en ligne. Votre boutique ne sera probablement pas encore trouvée, bien qu’un bon nom de domaine puisse faire des merveilles.

Un bon moyen d’être mieux trouvé est de créer des liens. Cela signifie que vous demandez à d’autres sites Web de placer un lien vers votre propre boutique ecommerce – on appelle cela le link-building. Dans le link-building vous devez prendre en compte deux choses : la qualité du site web qui vous lie et le nombre de liens (plus les liens sont qualitatifs, mieux c’est). Les sites Web qualitatifs peuvent être trouvés en recherchant vos mots-clés les plus importants dans Google.

Un autre aspect important de la visibilité de votre boutique électronique est le SEO (Search Engine Optimisation). En appliquant certaines astuces, vous pouvez influencer la visibilité de votre boutique en ligne dans les résultats de recherche des moteurs de recherche tels que Google. Découvrez dans ce guide ultime sur le SEO ce à quoi vous devez prêter attention lors de l’optimisation de votre boutique en ligne.

Étape 8 : Enregistrer votre boutique en ligne

Tout entrepreneur en Belgique doit s’inscrire à la Banque Carrefour des Entreprises (CDE). Pour ce faire, vous devez vous rendre à un compteur d’entreprise, où l’on vérifie si l’entreprise remplit les conditions définies. Le CBE est un registre sécurisé qui contient toutes les coordonnées des entreprises belges. La CBE peut alors également s’inscrire directement auprès de l’administration fiscale, de sorte que votre numéro CBE fonctionne également comme un numéro de TVA.

En préparation de la rencontre avec la CBE, il est conseillé de faire une estimation du chiffre d’affaires, de la valeur d’achat et du bénéfice de votre boutique électronique.
Vous devez également vous affilier à une caisse d’assurance sociale – souvent le guichet de l’entreprise est connecté à une telle caisse et la connexion se fait en une seule fois. Si vous avez des questions concernant les cotisations de sécurité sociale, vous pouvez toujours vous adresser à votre caisse d’assurance sociale.

Avant de vous rendre à la CBE, il est préférable d’ouvrir un compte professionnel auprès d’une institution financière reconnue. C’est plus facile pour votre comptabilité et surtout pour votre vue d’ensemble. Toutes les grandes banques offrent des comptes d’entreprise. Si vous avez des questions, il est préférable de communiquer avec le SFP Finances ou votre comptable.

Étape 9 : Informer vos clients

Votre boutique électronique est soumise à la réglementation sur la « vente à distance », qui comprend une série d’exigences en matière d’information.

  • Les principales caractéristiques de vos produits doivent être décrites, ainsi que le prix. Les taxes et les frais de transport éventuels doivent également être indiqués.
  • Le client doit pouvoir savoir qui vous êtes : votre numéro d’entreprise, votre adresse (pas de boîte postale), votre numéro de téléphone et votre adresse électronique.
  • Donnez une bonne idée des options de paiement et de livraison. Ces informations doivent être clairement décrites avant la commande du produit.

Étape 10 : Ne pas oublier le marketing

Bien qu’il s’agisse de la dernière étape, elle n’est certainement pas insignifiante. Il existe plusieurs méthodes pour mettre votre boutique électronique au premier plan. Par exemple, écrire des articles blog de qualité, répondre à des forums en ligne ou générer des backlinks.

Vous pouvez également promouvoir activement vos produits sur Facebook et Instagram. Il existe également des méthodes payantes telles que la publicité sur Google via Google AdWords (vous payez par clic sur une publicité) ou Facebook/Instagram. Vous pouvez également utiliser l’e-mail marketing.

Le marketing sur Internet est devenu de plus en plus important ces dernières années. Par conséquent, il est conseillé de commencer par les outils de marketing gratuits qui sont disponibles et éventuellement une simple campagne AdWords. Lorsque votre boutique en ligne se développe, vous pouvez éventuellement externaliser votre marketing.

3 outils pour de meilleures publicités sur Facebook

3 outils pour de meilleures publicités sur Facebook