6 conseils pour réduire son stress et privilégier son bien-être quand on est détaillant

6 conseils pour réduire son stress et privilégier son bien-être quand on est détaillant

Entreprendre, c’est stressant. La pandémie actuelle et les incertitudes économiques qu’elle engendre sont un facteur de stress supplémentaire dont le résultat peut être catastrophique.

L’incertitude n’est pas une chose à laquelle que nous somme habitué·e·s. Lorsqu’il ne sait pas à quoi s’attendre, notre esprit a une fâcheuse tendance à imaginer les pires scénarios.

Si c’est votre cas, gardez à l’esprit que nous sommes tous dans le même bateau et qu’il existe des moyens de réduire votre stress afin de privilégier votre santé ainsi que votre bien-être. Dans cet article, nous aborderons six de ces moyens.

  1. Concentrez-vous sur vos points forts
  2. Organisez-vous
  3. Maintenez l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle 
  4. Écoutez-vous
  5. Apprenez de nouvelles choses
  6. Engagez-vous auprès de votre communauté

 

1. Concentrez-vous sur vos points forts

Plutôt que d’imaginer le pire, concentrez-vous sur les points forts de votre commerce. Comment pouvez-vous vous adapter au contexte actuel ? Travailler sa capacité de résolution de problèmes est l’une des clés d’une meilleure gestion du stress.

Ayez confiance en vous et énumérez les points forts de votre commerce. Cet exercice simple suffit à vous rappeler que vous avez le choix : vous pouvez vous tourmenter avec ce qu’il pourrait arriver de pire, ou bien réfléchir à ce que vous pouvez faire dans l’immédiat pour pérenniser le succès de votre entreprise.

Imaginons que vous gériez un commerce de détail. Vous avez remarqué une augmentation de votre taux de rétention client au début de l’année 2020. Est-ce grâce au service client fourni par votre personnel, ou bien parce que vos produits sont toujours d’une grande qualité ?

Parcourez les commentaires positifs émis par vos clients et évaluez leur engagement sur les réseaux sociaux pour comprendre ce qu’ils préfèrent à propos de vos produits. Réfléchissez ensuite à la meilleure manière d’exploiter ces points forts dans la situation actuelle.

Par exemple, si votre clientèle salue votre service client, pourquoi ne pas publier des astuces produits sur les réseaux sociaux, en demandant à votre personnel de partager leurs recommandations ? Vous solidifierez votre base de clients fidèles en vous assurant qu’ils vous gardent à l’esprit.

Si vos clients encensent vos produits, il est peut-être temps de les vendre en ligne, si ce n’est pas déjà le cas. La multiplication des points de vente vous garantit d’augmenter votre nombre de clients.

Gérer son stress, c’est aussi ne pas se focaliser sur ce que l’on ne peut pas contrôler (dans le cas présent, une pandémie sans précédent). Il est impossible de prévoir ce qu’il va se passer dans un mois, mais il est possible d’identifier les points forts actuels de votre commerce afin qu’ils guident vos prochaines décisions.

2. Organisez-vous

La fermeture des commerces physiques jusqu’à nouvel ordre pousse les marchands à se concentrer sur la vente en ligne et à entreprendre des tâches plus chronophages en boutique et en réserve.

Vous pouvez par exemple travailler l’organisation de votre boutique :

3. Maintenez l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle

Les mesures de distanciation sociale et les restrictions de circulation estompent les frontières entre vie privée et vie professionnelle.

L’incertitude ambiante et l’absence d’horaires de travail structurés nourrissent également notre tendance à angoisser à propos du travail pendant nos périodes de repos.

C’est pourquoi il est essentiel de s’imposer des limites. D’après une étude réalisée en 2018 par l’International Journal of Environmental Research and Public Health (revue internationale de recherche environnementale et de santé publique, disponible en anglais seulement), le fait de travailler ou de penser au travail sur nos heures de repos entrave le processus de récupération dont nous avons besoin pour être performant·e.

Voici quelques astuces qui pourraient vous aider à mieux lâcher prise :

  • Faites suffisamment d’exercice. Les salles de sport ont fermé, mais vous pouvez sortir courir ou établir un programme de séances d’entraînement à la maison.
  • Méditez 15 minutes par jour. Cela peut grandement vous aider à gérer votre stress. Pour commencer, téléchargez une application de méditation telle que Headspace ou Calm.
  • Essayez une nouvelle activité, ou reprenez-en une. S’y adonner rien qu’une ou deux heures par jour vous offre de nouvelles manières de vous échapper et de vous relaxer.

Dans la situation actuelle, il est difficile de ne pas vous laisser submerger par vos inquiétudes, tant au travail que dans votre vie privée. Néanmoins, en prenant le temps de souffler et de récupérer, vous serez mieux disposé·e à garder la tête froide, à prendre les bonnes décisions et à être efficace lorsque cela s’avérera nécessaire.

4. Écoutez-vous

En temps de crise, il est parfaitement normal de se sentir stressé·e. Ce stress peut s’avérer moteur et nous pousser à nous dépasser, mais à trop forte dose, il n’est pas sain.

Une production trop élevée de cortisol (appelé « hormone du stress ») affaiblit le système immunitaire. L’anxiété, épuisante physiquement et psychologiquement, peut avoir des conséquences à long terme sur la santé.

Malheureusement, le stress et l’anxiété sont difficiles à contrôler, surtout lorsque l’on est entrepreneur·euse. Il ne suffit pas de se dire : « Ne stresse pas ». Cela peut même s’avérer contre-productif et autodestructeur.

Pour réduire son stress, il faut s’habituer à pratiquer l’introspection et, surtout, à faire preuve de compassion envers soi-même. Cela ne demande pas beaucoup de travail, mais requiert d’être à l’écoute de ses propres besoins.

Le stress, l’angoisse et l’anxiété nous empêchent de réfléchir posément aux situations dans lesquelles nous nous trouvons. C’est la raison pour laquelle, dans des circonstances menaçantes, nous réagissons parfois de manière irrationnelle (en achetant plus de papier toilette que nécessaire, par exemple).

Selon le psychiatre Judson A. Brewer : « Nous pouvons tromper notre cerveau et rompre le cycle de l’anxiété en prenant conscience, d’une part, de notre anxiété elle-même et, d’autre part, de ce qui en résulte. » 

5. Apprenez de nouvelles choses

Ces jours-ci, vous avez sûrement plus de temps libre que d’habitude. Cette période plus calme, qui ne correspond pas à votre emploi du temps habituellement chargé, peut générer du stress ou vous donner l’impression que vous n’en faites pas assez.

Afin d’apaiser ces inquiétudes, pourquoi ne pas utiliser le temps dont vous disposez maintenant pour approfondir vos connaissances, et ainsi avancer tant sur le plan personnel que professionnel ? L’apprentissage de nouvelles compétences procure un sentiment d’accomplissement qui constitue une source de motivation vitale en période de stress.

Voici quelques-unes des compétences que vous pourriez développer :

  • Commerce électronique : certaines méthodes visant à augmenter le nombre de ventes réalisées en ligne ont fait leurs preuves. Si vous débutez, ces quelques astuces pour améliorer le taux de conversion de votre boutique en ligne vous aideront à vous familiariser avec les bonnes pratiques du commerce électronique.
  • Marketing sur les réseaux sociaux : vous venez peut-être tout juste de vous inscrire sur les réseaux sociaux, ou cherchez à optimiser votre présence sur Facebook, sur Instagram ou sur une autre plateforme. Notre guide du marketing sur les réseaux sociaux détaille les points forts de chaque plateforme et les manières les plus efficaces de les utiliser.
  • Merchandising visuel : apprenez comment exposer vos produits pour attirer plus de clients lors de la réouverture de votre boutique.

6. Engagez-vous auprès de votre communauté

Nous sommes tous affectés. Tous les commerces, grands comme petits, sont confrontés aux mêmes défis et travaillent ensemble pour trouver des solutions.

Demander de l’aide auprès de ceux qui font face aux mêmes difficultés que vous peut vous faire du bien. Offrir son aide peut avoir les mêmes effets.

Comme l’explique Siimon Reynolds, PDG et mentor d’affaires : « L’une des manières les plus efficaces de réduire son stress est de se concentrer sur quelque chose d’autre que soi-même. En passant du temps à aider les autres, vous en consacrez moins à réfléchir à vos propres problèmes. »

La situation actuelle peut être l’occasion d’instaurer un sentiment d’appartenance au sein de votre communauté en unissant vos forces avec d’autres propriétaires d’entreprises pour proposer votre aide. 

Par exemple, la boulangerie londonienne Signorelli a adapté ses activités pour venir en aide au personnel hospitalier, qui en avait grand besoin. Grâce à une levée de fonds réalisée au sein de leur communauté locale, ils se sont associés à leurs fournisseurs pour livrer à l’hôpital des paniers remplis de produits frais et de produits de base difficiles à trouver en supermarché ces jours-ci.

Cette initiative a permis à leurs fournisseurs de trouver acheteurs à leurs produits, et au personnel hospitalier d’y accéder sans avoir à se rendre dans un supermarché bondé.  

Concentrez-vous sur ce que vous contrôlez

Ces six astuces de gestion du stress ont un point commun : elles demandent de se focaliser uniquement sur ce dont on a le contrôle.

La pandémie de COVID-19 pousse le monde à évoluer rapidement. Les gouvernements instaurent presque chaque jour de nouvelles règles s’appliquant aux propriétaires d’entreprises et aux particuliers. Il peut sembler difficile de garder le rythme, surtout lorsqu’il y a tant en jeu.

Gardez à l’esprit que nous sommes tous dans le même bateau. Discutez avec d’autres propriétaires d’entreprises, soyez à l’écoute des nouveaux besoins de vos clients et réfléchissez à la manière dont votre entreprise peut y répondre tout en respectant les initiatives mises en place par votre gouvernement local pour aplatir la courbe de la pandémie de COVID-19.

Lightspeed présente Mobile Tap

Lightspeed présente Mobile Tap